Le business des banques en ligne

banques_en_ligne

L’évolution du numérique a permis de mettre sur le marché à côté des banques traditionnelles, des banques en ligne. Ce sont des banques qui sont prises d’assaut depuis l’année 2017 par les clients.
Cette situation vient de la hausse des frais de tenue de compte observée au niveau des banques physiques.
Que peut-on comprendre par ce nouveau concept bancaire ? Comment s’effectue le business des banques en ligne ?


Qu’est-ce qu’une banque en ligne ?

Les banques en ligne sont partie intégrante du paysage bancaire. Elles avaient été en ligne au début avant de devenir de vraies banques. On peut citer entre autres Hello Bank, BforBank, Boursorama et autres. Elles vont devenir dans les années à venir une véritable référence du modèle bancaire principalement pour les particuliers.
Elles proposent un montant relativement insignifiant des frais de gestion et de tenue de compte. Elles offrent gratuitement à sa clientèle non seulement la carte bleue mais aussi plusieurs autres services. Il est donc possible désormais d’ouvrir un compte sur une banque internet.
Des conseillers à la clientèle assez dynamiques sont disponibles pour fournir les conseils idoines aux clients. La communication avec eux est beaucoup plus facile. Leur plage horaire est assez souple pour rendre plus commodes les échanges. Ils sont en effet joignables du lundi au vendredi de 8 heures à 22 heures et les samedis de 8 heures à 16 heures. Les mails ou messages des clients envoyés sur le site d’une banque internet reçoivent assez rapidement de réponses.
Ces banques proposent à la clientèle des prêts immobiliers pour fructifier leur business.


Le business des banques en ligne

Les banques en ligne sont généralement moins chères que les banques traditionnelles. Cette situation peut s’expliquer par leur mode de fonctionnement. Les coûts de gestion sont nettement inférieurs. Elles ne possèdent point d’agences physiques à préserver. Dans leur business, elles ont généralement besoin de moins de personnels. De ce fait, elles font répercuter leurs économies sur les tarifs proposés à la clientèle. La carte bancaire est entièrement gratuite. Il n’y a pas non plus de frais de tenue de compte.
Le site touteslesbanques.com répertorie dans un classement les banques en ligne.


Le rachat des banques en ligne par les banques traditionnelles

Les grandes banques en ligne appartiennent en majorité aux banques traditionnelles. Elles ne sont pas indépendantes. Au fil du temps, elles ont été toutes rachetées.
Par exemple, Boursorama dépend de la Société Générale.
Fortuneo est une filiale du Crédit Mutuel Arkéa.
Hello bank est associée à la BNP Paribas.
BforBank dépend du Crédit Agricole.
Monabanq a été racheté par le Crédit Mutuel.
Le groupe néerlandais ING répond de ING Direct porte.
Le Compte Nickel a été racheté par BNP Paribas.
C’est ce qui justifie en partie la rentabilité des banques en ligne. Elles poursuivent leur business sans craindre une quelconque faillite. Leur fiabilité est aussi assurée par les banques physiques.


L’avenir du business des banques en ligne

En réalité, on peut considérer que les banques internet constituent l’avenir du monde bancaire. Les clients abandonnent de plus en plus les agences bancaires physiques pour réaliser plus facilement leurs opérations bancaires en ligne. Ils sont plus réceptifs de l’évolution du numérique.
L’augmentation des tarifs des banques traditionnelles est d’ailleurs une aubaine qu’exploitent les banques internet. Leur affiliation aux banques physiques est un gage de leur sérieux et de leur fiabilité pour les clients.
Le monde bancaire reste dominé par les banques en ligne compte tenu des offres alléchantes proposées aux clients.

Le business des paris sportifs

PARIS SPORTIFS

Si l’on ne parle que de la métropole française, l’on a recensé suite à une étude plus d’un million d’accros aux paris sportifs, quel que soit le sport. Cela dit, en quelques années seulement, les risques se sont multipliés à mesure que le marché se développait de manière spectaculaire. Bien qu’il soit en pleine croissance depuis plus d’un an déjà, le danger de l’addiction, mais aussi la menace de corruption et de blanchiment d’argent, le business des paris sportifs génère de nouvelles problématiques ou même de nouvelles inquiétudes.

Tout savoir sur le business des paris sportifs

En dépit de la situation économique existant dans la majorité des ménages français, le secteur de paris sportifs a su faire ses preuves. Si l’on se concentre en Europe, ce secteur figure parmi les sources qui rapportent gros aux États lui-même ainsi qu’aux passionnés de match. Ce qui en fait d’elle, une industrie très importante aujourd’hui. Des sites comme meilleurs-paris-sportifs.com recensent les best-seller des sites de pairs sportifs en ligne.
Par ailleurs, ce marché en plein développement attire de plus en plus de monde contrairement aux jeux de hasard ou autres disciplines de mêmes envergures. Cela dit, ce genre de business est réservé en grande partie aux accoutumés de jeux d’argent. Par ailleurs, le pari sportif a comme objectif de recourir aux supporters de match qui ont la foi en leur équipe, ou même à des pseudos-spécialistes qui suivent un match du samedi soir sur leur lit douillé.

Le succès du business à travers une simplicité

Cela en va de soi que le pari sportif a tout pour plaire aux habitués de jeux sportifs. Bien que les paris de courses à cheval tiennent jusqu’à aujourd’hui une place importante vis-à-vis des grands parieurs, miser une grosse somme de lingot pour un match semble enfantin. Entre les défaites, les nuls et les victoires, on a connu tout de même des situations plus compliquées !
Par ailleurs, afin de mettre en confiance tous les parieurs, ces paris sportifs peuvent jusqu’à même enregistrer les enjeux en cours de match. Suite aux éventuels matchs de la coupe du monde, les paris sportifs tendent vers de nouveaux records. Eh oui, les chiffres ont cependant été très attendus de tous.
Cela dit, ils ne déçoivent personne étant donné qu’au cours des phases éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA qui s’est tenue en Russie, les amateurs de ce sport en France ont misé jusqu’à une somme totale de 363 millions d’euros.
Par ailleurs, si les 204 millions sont de chez les bookmakers en ligne agréés par l’ARJEL, le reste, notamment les 159 millions viennent du réseau FdJ. Ce qui nous permet de dire alors que les bookmakers ont beaucoup gagné grâce aux parieurs sportifs.

En somme, les paris sportifs sont de vrai business qui demande bien entendu la connaissance de sa propre limite. Cela dit, grâce aux applications mobiles de jeux en ligne, 1 parieur sur 5 joue à partir de son appareil mobile. Ce qui signifie alors que le juteux business de ses jeux de paris sportifs a bel et bien un grand avenir devant lui.